Allemagne
dernière modification le 12 juillet 2018
Imprimer logo imprimer

Dossier "Allemagne" élaboré sur la base de la séance d’information
du 7 février 2018
organisée par le CII-Euroguidance en partenariat avec

le DAAD,
office allemand d’échanges universitaires

l’OFAJ,
office franco-allemand pour la jeunesse

L’Allemagne, située à l’Est de la France, est une démocratie parlementaire composée de 16 Länder. Les Länder ont la compétence quasi-exclusive de légiférer dans le domaine de l’enseignement et financent les établissements d’enseignement supérieur. L’état fédéral (Bund) ne peut financer que des projets de recherche.

ETUDES

Présentation du système d’enseignement supérieur allemand

L’Allemagne compte plus de 400 établissements d’enseignement supérieur : 111 universités et universités techniques, 229 écoles supérieures de sciences appliquées (Fachhochschulen), 57 écoles de beaux-arts et de musique, 5 Berufsakademien.

Les universités et les universités techniques

Les universités allemandes proposent un large éventail de disciplines avec un enseignement tourné vers la recherche. Les universités techniques où sont enseignées les sciences de la nature et l’ingénierie possèdent également le statut d’université.

Les cursus d’études sont organisés en trois cycles :
- Bachelor en 3 ans (180 ECTS)
- Master en 2 ans (120 ECTS)
- Doktorat en 3 ans (180 ECTS)

Bachelor et Master peuvent être préparés aussi bien en université qu’en Fachhochschule ou en Berufsakademie. En revanche, seules les universités délivrent le diplôme de doctorat à l’issue d’un long travail de recherche.

Les écoles supérieures de sciences appliquées (Fachhochschulen)

Elles proposent des cursus très orientés vers la pratique dans des domaines variés (ingénieurs, économie, administration, sciences sociales, santé, mathématiques, informatique, techniques d’information et de communication, art, design, restauration d’œuvres). L’enseignement y est fortement influencé par les exigences de la pratique professionnelle. Ce type de cursus s’apparente à un cursus DUT suivi d’une licence professionnelle en France. A noter qu’il est facile d’intégrer une Fachhochschule après une université technique mais que la réciproque est moins vraie.

Les écoles supérieures de Beaux-Arts et de Musique
Elles dispensent des formations de 3 à 5 ans dans les spécialités artistiques et musicales. Chaque école a ses propres conditions d’accès. Dans tous les cas, les candidats doivent justifier de compétences artistiques à travers des auditions pour les écoles de musique ou la production de portfolio par exemple dans les écoles de beaux-arts.

Les formations professionnelles en alternance

Les Berufsakademien proposent des formations en alternance (dites duales) qui supposent d’avoir préalablement signé un contrat d’apprentissage avec une entreprise. Préparant au diplôme de Bachelor, elles se caractérisent par un fort taux d’insertion dans le monde du travail puisqu’à l’issue les jeunes se voient généralement proposer un emploi dans l’entreprise qui les a sélectionnés et formés.
Tableau des formations par centre de formation.

Mettre de l’Allemagne dans son parcours dans le cadre d’un cursus en France

Les étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur en France peuvent, dans le cadre de leur cursus en France, participer au programme Erasmus+ en effectuant un séjour d’études ou un stage en Allemagne. La liste des accords de partenariats est souvent publiée sur le site des universités comme c’est le cas pour Lyon 3.

A noter qu’il existe en France un certain nombre de formations post-bac tournées plus particulièrement vers l’Allemagne et comprenant des modules d’enseignement en langue allemande ou des échanges avec des pays germanophones. Ces formations sont répertoriées sur le site "ALL"ES.

Par ailleurs, un nouveau programme "Formation d’experts franco-allemands (PEA)" financé par le ministère français de l’Europe et des affaires étrangères permet aux étudiants germanistes LCE et LEA allemand/anglais de partir en Allemagne en 2ème année de licence. Les candidatures se font auprès du DAAD.

Faire son cursus d’études en Allemagne

Il est possible de partir faire son cursus d’études à l’étranger notamment en Allemagne de manière individuelle en faisant les démarches seul.
Le système ECTS (European Credits Transfer System) a pour but de faciliter la reconnaissance mutuelle des diplômes et périodes d’études supérieures en Allemagne et en France. Le transfert de crédits européens n’est cependant pas automatique, en particulier en cours de cycle. La décision finale d’admission et d’octroi du niveau d’équivalence d’un étudiant reste dans tous les cas du ressort de l’établissement d’enseignement supérieur .

Choix de la formation
  • Faire le point sur ses motivations, ses objectifs et définir ses propres critères :
    critères géographiques (éloignement, taille de la ville, coût de la vie) ; établissement (conditions d’admission, coût de scolarité, choix des matières)...
  • S’aider d’outils tels que :
    moteur de recherche Hochschulkompass ; classement des universités du journal die Zeit.
Prérequis
  • Baccalauréat français (ou Abibac)
  • Niveau C1 en allemand (B1 pour les cursus en anglais lesquels sont recensés sur le site du DAAD). Les jeunes ayant déjà un niveau B2 peuvent améliorer leur niveau d’allemand en suivant des cours de préparation linguistique (Sommerkurse).
Démarches
  • Programmes libres

    candidature (jusqu’en février/mars) : dossier Uni-Assist +/- obligatoire selon les établissements
  • Programmes contingentés

    - candidature via ZVS : procédure d’admission centralisée
    Pour certaines filières (biologie, chimie, pharmacie, médecine, médecine vétérinaire, médecine dentaire, psychologie, droit… ) et dans certaines Fachhochschulen
    Sélection sur : moyenne des notes au bac (20%) + temps d’attente écoulé (20%) depuis l’obtention du bac + critères propres à l’établissement (60%)

    - ou candidature hors ZVS
    dossier Uni-Assist +/- obligatoire selon les établissements
    Sélection sur : critères propres à l’établissement

L’inscription doit se faire avant le 15 juillet, le dossier doit impérativement être complet.

Aides financières
  • Bourses du CROUS : l’Allemagne étant membre du Conseil de l’Europe, les étudiants français peuvent, sous certaines conditions (en particulier celle de ne pas bénéficier de bourse du gouvernement allemand), bénéficier de la bourse sur critères sociaux .
  • A partir du niveau Master, possibilité de solliciter une bourse auprès du DAAD.
Sites ressources

Pour des précisions sur des filières spécifiques : Euroguidance

Faire un cursus intégré et obtenir un double diplôme franco-allemand

Des cursus intégrés résultant de partenariats très aboutis permettent d’obtenir à la fois un diplôme français et un diplôme allemand.

Un répertoire des cursus intégrés labellisés UFA est disponible sur le site de l’Université Franco-Allemande.
On y trouve des cursus de niveau licence qui peuvent commencer :
- soit directement après le Bac, comme la double licence d’histoire TübAix. Selon les cursus, il faut soit candidater via Parcoursup soit postuler directement auprès de l’établissement d’enseignement supérieur.
- soit après la 1ère année de licence, comme le double cursus Information-Communication Université Lyon 2 / Bauhaus-Universität Weimar.
- soit après la deuxième année de licence, comme le double diplôme d’ingénieur KarlINSA.

HORS ETUDES

Il est possible de partir en Allemagne en dehors du cadre des études notamment par le biais :

Programmes de l’OFAJ

L’Office Franco- Allemand pour la Jeunesse offre, selon les profils, de nombreuses possibilités parmi lesquelles le stage hors cursus "Praxes", le job dans la ville jumelée, ou le volontariat franco-allemand.

Service Volontaire Européen en Allemagne

Les 17-30 ans peuvent effectuer un Service Volontaire Européen en Allemagne (SVE) qui est un volontariat subventionné par la Commission Européenne dans le cadre du programme Erasmus+. De nombreux projets sont proposés en Allemagne que l’on peut retrouver sur la base de données du Portail Européen de la Jeunesse.
Involve est un réseau social de jeunes volontaires européens créé par l’Agence Erasmus+ France Jeunesse & Sport et dédié à l’échange d’expériences entre jeunes avec une option de géolocalisation.

Assistant de français en Allemagne

L’Allemagne a accueilli en 2017-2018 plus de 200 assistants français comme l’indique la fiche "Allemagne : repères et chiffres clés" publiée en mars 2018 par le CIEP. Pour participer au programme, il faut avoir de 20 à 30 ans, justifier d’un niveau B1 en allemand et avoir validé au minimum une L1 (dans certaines disciplines). Les candidatures se font auprès du CIEP sur le site duquel on peut trouver des témoignages.

Volontariat International en Entreprise-en Administration

Il est possible pour les 18-28 ans d’effectuer une mission professionnelle en Allemagne dans le cadre d’un Volontariat International en Entreprise/en Administration (VIE-VIA). L’Allemagne se place au troisième rang des pays de missions VIE au 31 décembre 2017 d’après les chiffres publiés sur le site France Diplomatie.

Pour en savoir plus sur la vie en Allemagne notamment les aspects pratiques, il convient de consulter le dossier Allemagne ainsi que les conseils aux voyageurs du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Agenda des manifestations

MOBIDATA

Sélection de liens internet pour s’informer sur la mobilité.

Accéder au moteur de recherche

pucePlan du site puceEspace rédacteurs puce RSS

2015-2018 © Centre d’Information Internationale - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.96